Étudions ensemble vos besoins, votre marque, votre message et associons-les au mieux avec le ciel …

Le skywriting est un moyen puissant de communication, un événement en lui même. C’est une exclamation, un plus dans un mix media ou même comme moyen de promotion unique.
Il offre naturellement un placement qualitatif équivalent à celui d’un spot publicitaire placé en prime time, il démarque et produit un effet de mémorisation très fort (j’ai rencontré aux Etats-Unis des gens qui se rappelaient ce qui était écrit dans le ciel plus de 4 ans auparavant).

Un message écrit dans le ciel est visible à plus de 20 km à la ronde pendant 10 à 20 minutes voire plus dans de très bonnes conditions météo. Il touche des villes entières en créant des centaines de milliers de contacts directs qui sont multipliés et renforcés par les réseaux sociaux. Soyez sûr que votre message sera photographié, filmé, immortalisé, et relayé à de nombreux internautes.

Votre message peut contenir des lettres (votre marque, votre site internet,…)  et des dessins (votre logo par exemple).

La météo nous direz-vous!?    votre opération de skywriting est réalisée lorsque la météo est favorable, elle touche donc à coup sûr un large public sorti puisqu’il fait beau (alors qu’un spot télé vous est facturé spéculativement sans tenir compte des possibles variations de l’audimat liées à la météo).

Le skywriting est un vrai outil de guérilla marketing .

Autre avantage , avoir son panneau d’affichage à moindre coût dans des endroits ou vous ne pouvez pas en avoir facilement, stades, parcs d’attractions, courses automobiles autres compétitions sportives, plages , montagnes .

Les possibilités du skywriting vous surprendront, ainsi que son coût très compétitif par rapport à celui d’autres medias.
Contactez-nous pour en savoir plus !

Basés à Lyon, agréés par les autorités de l’aviation civile, nous sommes opérationnels sur toute la France, en Europe, et plus loin encore.

Pensez court, écrivez un grand petit quelque chose, et ayez les idées longues. Le ciel fera le reste.